Compte rendu de la Journée « Passeur·ses de monde » – Rencontres autour de la traduction

[Billet rédigé par Audrey Prost, traductrice et secrétaire d’Aprotrad]

Affiche Ciclic

Décembre 2019 à Tours : Ciclic (l’agence régionale pour le livre, l’image et la culture numérique en Centre-Val de Loire), les éditions La Contre Allée et Aprotrad se retrouvent pour discuter de la résidence de l’éditeur Benoit Verhille dans la région. C’est alors que surgit l’idée d’une journée autour de la traduction sous toutes ses formes, dont la tenue sera néanmoins repoussée à deux reprises en raison de la crise sanitaire.

Après deux ans d’attente et de préparation, la journée professionnelle Passeur·ses de monde : Les métiers de la traduction s’est enfin déroulée le jeudi 14 octobre dernier à la médiathèque d’Orléans (45), dans le cadre du festival D’un Pays l’Autre 2021.

Retour sur une journée de découvertes et d’échanges.

En ce jeudi d’automne, l’impatience se mêle à la fébrilité autour du café-croissant matinal. Outre la longue attente qui a précédé la tenue de cette journée, c’est la première fois que les membres d’Aprotrad peuvent se retrouver en personne depuis près de deux ans, et faire la connaissance d’autres acteurs du livre et de la traduction en Centre-Val de Loire et au-delà.

Après quelques mots d’introduction par Philippe Germain, directeur général de Ciclic, et Anna Rizzello, représentante de La Contre Allée, les festivités sont lancées. Le programme du matin est résolument tourné vers un public professionnel, avec une première intervention particulièrement appréciée de Jonathan Seror, juriste de l’Association des traducteurs littéraires de France (ATLF), sur les enjeux des contrats de traduction avec les maisons d’édition.

À la fois clair et précis, cet exposé fait office de discours de motivation pour les traductrices et traducteurs présents dans la salle, mais aussi en ligne grâce à notre live tweet : toute personne qui traduit une œuvre première est créatrice d’une œuvre dérivée et acquiert par là le statut d’auteur. Le contrat d’édition est un contrat de cession de droits, et les droits proportionnels en particulier sont le reflet d’une qualité d’écriture. Jonathan Seror invite donc les traducteurs et traductrices littéraires à négocier autant que faire se peut les clauses de leur contrat et à revendiquer leur qualité d’auteur.

Viennent ensuite deux tables rondes, l’une sur la défense du statut de traducteur et l’autre sur les spécificités et évolutions des différentes formes d’exercice de la traduction. L’école de traduction littéraire (ETL) et les différentes associations professionnelles, ATLF, ATAA, ATESS et bien sûr Aprotrad, représentée en première instance par sa présidente Charlotte Matoussowsky et par votre bien dévouée en second lieu, y expliquent les différences entre les différents contextes d’activité (traduction littéraire, audiovisuelle, pragmatique…), les croisements et les écarts entre ces pratiques, et les enjeux qui en découlent en matière de statut, de reconnaissance et de rémunération. Tout le monde insiste sur le rôle primordial de la formation et de la sensibilisation aux aspects statutaires du métier, que l’on exerce comme artiste-auteur ou professionnel libéral.

Après un déjeuner de retrouvailles rapide aussi bien côté public que côté organisation, l’après-midi se veut une passerelle entre la traduction et la lecture : 5 traducteurs et traductrices littéraires de Centre-Val de Loire présentent à tour de rôle une de leurs œuvres récentes. Retrouvez toute la saveur de ce voyage dans le temps et dans l’espace, de la Chine à l’Angola, en passant par la Roumanie, l’Autriche et la Suède, grâce à la captation vidéo des différentes interventions.

Enfin, la dernière table ronde de la journée met en lumière plusieurs dispositifs de promotion de la traduction auprès du lectorat, tous âges confondus : éditions La Contre Allée, festival D’Un Pays L’Autre, festival VO-VF, programme « Lycéens, apprentis, livres et auteurs d’aujourd’hui » (Lalaa). Libraires, traductrices et enseignants passionnés y racontent à quel point la traduction est source de partage, d’ouverture et de découverte.

Après une journée si dense, on se retrouve à l’entrée de l’auditorium pour prolonger la discussion, mais aussi pour finir de dévaliser le stand de la Librairie des Temps modernes, présente toute la journée pour l’occasion avec une sélection d’œuvres traduites par les divers intervenants ou d’ouvrages traitant de traduction.

Et comme si cette riche programmation n’avait pas suffi, l’organisation nous réserve une dernière friandise (à voir en noir et blanc, et non en sépia, s’il vous plaît !) : la projection du documentaire d’Henry Colomer « Des voix dans le chœur. Éloge des traducteurs ». Une heure de plongée dans la traduction du geste poétique ou littéraire, une heure de douceur et d’amour des mots, une heure de musique et de sonorités. Bref, que du beau, que du bonheur !

A propos aprotrad

Créée en 1993 par un groupe de traducteurs. Sise en région Centre, APROTRAD rayonne dans l’hexagone et attire des professionnels basés hors de France. Sa dynamique de partage et de collaboration favorise de fructueux échanges au sein du groupe. L’association soutient les actions de promotion de la profession et la formation de ses adhérents. APROTRAD regroupe près d'une centaine de membres, traducteurs, interprètes, sociétés de traduction, représentants de métiers connexes. Les étudiants en filière universitaire de traduction ont la possibilité d’adhérer à l’association. Pour nous contacter, visitez la page http://www.aprotrad.org/contact.html
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s